Paris Games Week 2015

Paris Games Week 2015 mon bilan

Bonjour les lecteurs,

J’espère comme d’habitude que le weekend a été bon pour vous. Le mien comme je vous l’avais dit s’est passé dans notre bonne vieille capitale Paris, avec une visite tant attendue au Paris Games Week !!

Un salon de plus en plus incontournable

S’il y a une chose que je peux dire sur le Paris Games Week c’est que ce salon devient de plus en plus incontournable (et pas que pour moi :p). En 2010 lors de la première, nous avions un salon du niveau du Micromania Game Show où il était seulement possible de tester les jeux prévues pour la fin de l’année. (enfin on avait pu tester en avant première Zelda Skyword Sword c’est vrai :p)

Au fur et à mesure des éditions, la formule a évolué et devient de plus en plus digne d’un grand salon du jeu vidéo. Les constructeurs y font maintenant des conférences (pour certains rooo :p), l’ESWC a lieu sur le salon chaque année, et la PGW a accueilli lors de cette édition la finale du championnat de France de Super Smash Bros. La Paris Games Week est donc un événement qu’il ne faut pas louper pour les fans de jeux vidéo français.

Il a testé quoi Tremerius ?

Bah oui, je parle de l’évent en lui même et de son expansion mais j’y suis quand même allé pour tester des jeux 😛 Dès mon arrivée, direction stand Nintendo pour un premier test d’un jeu pourtant déjà fraîchement sorti The Legend of Zelda Tri Force Heroes. C’est d’ailleurs un très bon jeu, si vous avez une connexion internet ou deux autres potes avec une 3DS (ou autres consoles compatible jeux de 3DS :p), en solo je pense qu’il doit être bien prise de tête, je pense même que j’aurais jamais pu réussir le niveau que j’ai testé si j’avais fait l’aventure seul.

Ensuite toujours sur mon stand adoré, j’ai testé une pléthore de jeux de 3DS (pas encore sortis ceux ci) comme Bravely Second, Final Fantasy Explorers, Mario et Luigi Paper Jam Bros qui s’annoncent comme des hits qui vous feront saigner votre carte bleue.

J’aimerais pouvoir vous dire que j’ai testé les jeux avec casque réalité virtuel mais malheureusement quand j’ai vu attente 3h. Je me suis dis que ça servait à rien de perdre presque une demi journée pour un quart d’heure (même si ça devait être un quart d’heure de plaisir vidéoludique j’en conviens).

J’ai donc continué mon petit tour chez Nintendo à voir un ami perdre en final du tournoi Splatoon (et dire qu’il allait me donner son Super Mario Maker s’il avait gagné 😦 hein Playiku :p ). En passant j’ai (re)testé Mario Tennis Ultra Smash sur Wii U qui est très bon ainsi que le très attendu Xenoblades Chronicles X qui lui est encore meilleur :p. Je regrette l’absence du nouveau Starfox par contre.

Le bilan de cette PGW

Vous l’aurez compris mes chers lecteurs (vi j’avais envie de tester cette figure présidentielle :p), je suis globalement ravi de mon weekend parisien. Malgré quelques jeux manquants et des files d’attente parfois horribles pour certaines choses, c’est vraiment un salon que je vous conseille. Certains pensent même que notre petite Paris Games Week nationale pourrait titiller la Gamescom d’ici peu. Ce n’est pas ma pensé mais ça montre que le salon intéresse de plus en plus et ce ne sont pas les chiffres qui feront mentir ces gens. En effet en 2010 lors de sa première, la Paris Games Week avait accueilli « seulement » 120 000 personnes et cette année 307 000 un chiffre en constante augmentation. En comparaison la Gamescom a reçu 345 000 personnes, on est donc pas loin.

Si vous y êtes allé n’hésitez pas à me donner vos impressions les lecteurs.

A demain pour un nouvel article

Tremerius

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s